Les conséquences du changement climatique

Le changement climatique peut bel et bien engloutir notre planète si on ne s’active pas pour trouver une solution à cela. Un facteur principal à l’origine de ce fléau se trouve les gaz à effet de serre. Il s’agit là d’une substance se concentrant dans l’atmosphère. Elle y est d’ailleurs depuis toujours. Sa fonction est de régulariser la planète sous différents paramètres. Elle garde la chaleur du soleil et maintient la Terre à une température ambiante, soit 15°. Sans cela, la température sur Terre pourra descendre à -18°C. Cependant, avec l’avancée de la technologie et depuis la révolution industrielle, les activités humaines ont provoqué une accentuation artificielle des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Cela ne fera pourtant que retenir de plus en plus de chaleur, ce qui engendre le réchauffement de la planète. Nombreuses sont les conséquences de ce fait. Mais, existe-t-il des solutions à cela ?

Ce que provoque le réchauffement climatique

On constate des modifications de l’équilibre naturel face à l’augmentation du taux de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Les scientifiques déclarent une augmentation de la température de 1 à 5°C d’ici 2100. Cela n’est pas du tout énorme à entendre. Pourtant, c’est un vrai danger pour les habitants de la Terre. Le régime des vents et des pluies sera également modifié. De même pour la biodiversité et l’acidité de l’océan. Selon une hypothèse qui s’avère tout de même être pessimiste, les océans pourront augmenter de 82 cm d’ici la fin du siècle. Par conséquent, de nombreux habitants des petites îles devront déménager et trouver refuge autre part. En outre, le cycle de l’eau risque des bouleversements. Ainsi, il y aura plus de pluie au nord et moins au sud. Des effets sur la santé seront également au programme. Certes, des insectes tels que les moustiques tigres se présenteront dans des régions inattendues. Pourtant, ce sont de petites bêtes connues pour transporter des maladies tropicales mortelles, à savoir la dengue et le chikungunya. Le désert prendra ampleur. Au pire, la biodiversité sera menacée. Toutefois, il est possible de combattre une telle catastrophe en prenant chacun sa responsabilité.

Que faire face à cela ?

En premier lieu, il faudra réduire la consommation d’énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon) et préférer l’usage des énergies renouvelables comme les plaques solaires, l’éolienne, l’hydraulique, la géothermique, les biocarburants, etc. Mais encore, il est primordial de lutter contre la déforestation tropicale. Par ailleurs, il faut encourager la rénovation des habitations de façon à avoir des bâtiments bioclimatiques qui économisent sur l’énergie. En matière de déplacement, il sera mieux de privilégier les transports en commun et partager pour réduire l’émission de gaz carbonique. Dans la vie quotidienne, nous pouvons encore limiter les gaspillages inutiles de l’eau, de l’énergie, des déchets ménagers et industriels. Enfin, il faut s’adapter quand même à la hausse de la température et à la modification du climat. Néanmoins, nous pouvons faire en sorte que les espaces verts se multiplient en faisant du reboisement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *