Geste écologique : la méthanisation, recycler les déchets organiques pour les transformer en énergie

L’environnement souffre aujourd’hui d’une pollution massive de déchets qui s’accumulent aussi bien sur la terre ferme que dans les océans. Face à cette invasion des déchets, les chercheurs ne se lassent pas de trouver de nouveaux moyens pour transformer ces matières encombrantes en des produits consommables. C’est le cas des déchets organiques qui trouvent une seconde vie dans le secteur énergétique. Par le procédé de méthanisation, on peut en effet transformer les déchets organiques en biogaz. Tour d’horizon…

Les déchets organiques peuvent assurer 5% des besoins énergétiques en France

La méthanisation est un procédé permet de transformer les déchets organiques en biogaz et de fournir ainsi de l’énergie renouvelable pouvant être valorisé en électricité, en combustible ou en chauffage. Les chercheurs français ont en outre testé ce système sur les déchets organiques des exploitations agricoles, dont le fumier et le lisier. Cette découverte est vraiment significative pour l’avenir de l’énergie en France, quand on estime que ce pays génère chaque année près de 150 millions de tonnes de fumier et de déchets agricoles annexes. En outre, en subissant le processus de méthanisation, ces déchets peuvent assurer à eux seuls 5% des besoins énergétiques du pays.

Les différents types de méthanisation

Il faut savoir que la méthanisation un procédé naturel qui permet de faire dégrader la matière organique pour produire du biogaz. Cependant, la méthanisation peut se faire de différentes manières. La méthanisation à la ferme ou méthanisation agricole est réalisée par les agriculteurs eux-mêmes et ont une portée artisanale. La méthanisation territoriale utilise davantage une plus grande réserve, dont les déchets du territoire. La méthanisation en station d’épuration ont pour matières premières les eaux usées urbaines et les bous résiduaires d’épuration. On parle aussi de méthanisation industrielle pour les secteurs de la papeterie, de l’agroalimentaire et de la chimie. Par ailleurs, la méthanisation des ordures ménagères est assurée par les syndicats œuvrant dans la gestion des déchets ménagers. Enfin, la méthanisation spontanée concerne le biogaz qui se forme automatiquement au niveau des décharges (stations de déchets.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *