Comment rendre l’eau salée en eau potable

La terre est couverte à trois quarts d’eau salée (mers et océans). Plusieurs chercheurs et entreprises ont donc mené des études pour pouvoir convertir l’eau salée en eau potable. Ceci réduit massivement la pénurie d’eau à travers le monde entier. Les techniques les plus répandues pour ce faire sont la distillation et l’osmose.


En quoi consiste la distillation ?

Cette technique consiste à chauffer l’eau de mer et d’obtenir par la suite de la vapeur d’eau. Cette vapeur est naturellement sans sel et sera donc condensée pour obtenir de l’eau potable. Pour cela, il faut utiliser une importante énergie d’environ 15kWh/m3. La plupart du temps, les exploitants utilisent l’énergie solaire. D’autres pays comme le Qatar, les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite utilisent des chaudières pour chauffer l’eau salée. Dans ce cas, il faut disposer d’importantes ressources fossiles.

Qu’est-ce que l’osmose inverse?

L’osmose est aussi une des techniques les plus utilisées pour rendre l’eau salée potable. L’osmose inverse consiste à filtrer de l’eau potable à partir de l’eau de mer. Les molécules d’eau sont plus petites que les molécules non potables. On utilise donc une membrane filtrante. Seules les molécules d’eau peuvent la traverser. Cette technique consomme moins d’énergie, environ 5kWh/m3. Elle est plus utilisée en Chine, aux États-Unis, en Israël et au Mexique. Toutefois, l’osmose inverse est remise en question lorsque l’eau est très salée. Puis, la membrane a besoin d’être remplacée très souvent, ce qui peut être onéreux. Sinon, il faut la traiter souvent avec du chlore, ce qui est nuisible à l’environnement.
Dans tous les cas, ces techniques peuvent avoir des inconvénients. Surtout si les entreprises utilisent des énergies fossiles, celles-ci épuisent la ressource exploitée et augmentent l’effet de serre. Ensuite, les résidus de la transformation sont rejetés dans la mer ou réinjectés dans le sol. Ce n’est pas sans conséquence pour l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *